Spécificités du master en presse et information

Programme 2016-2017

La formation est conçue de manière à évoluer d’un encadrement strict des apprentissages en BLOC3 à une autonomie quasi-totale lors de la dernière année de master.

En pré-orientation

Un séminaire d’introduction au journalisme aborde le rôle, dans diverses conceptions, des journalistes dans la société, les idéaux fondateurs du journalisme, les processus de fabrication de l’information, les contraintes pesant sur l’exercice du métier, l’économie des médias, la responsabilité collective et individuelle des médias et des journalistes, les évolutions et la diversification des métiers de l’information, ainsi que les grands domaines de l’information quotidienne à travers l’analyse commentée de l’actualité.

Un cours fondamental de droit et déontologie de l’information complète ce premier éventail de perspectives générales.

Les premiers exercices de réalisation de sujets d’information en médias permettent à l'étudiant d'entrer progressivement dans la « culture » professionnelle de chaque média. Les techniques de base rédactionnelles (recherche et vérification de l’info, écriture et mise en forme) sont ainsi inculquées à travers l’analyse de bonnes pratiques d’une part, des exercices pratiques réalisés par les étudiants d’autre part.

En master 1

  • Apprentissage des techniques d’écriture journalistique, selon les différents genres, pour divers supports et médias : quotidiens papier, presse en ligne, agence de presse. « Écriture de presse » autour de projets de plus longue haleine (reportages, magazines…).
  • Ateliers médiatiques (techniques de rédaction radio, presse écrite, web et télé). Réalisation et production à temps plein de journaux parlés, télévisés, en ligne et sur papier.
  • Techniques de reportage et séminaire sur les conditions de l’exercice du journalisme en zones à risques (zones de conflit, de tension…), des conseils utiles, des démarches à suivre, des pièges à éviter…
  • Contenus généraux de différents domaines (économie et finances, politique belge, politique internationale, Union européenne, information locale et régionale, information socio-économique…), et enjeux spécifiques de la couverture journalistique de ces domaines (sources d’information, relations avec les sources, interaction avec les acteurs ou sujets de l’info, décryptage des discours officiels, vulgarisation, effets de sens des énoncés d’information…).
  • Préparation des travaux de mémoire pour apprendre à concevoir, organiser, monter et présenter un projet de reportage magazine dans le média choisi.

En master 2

  • Réalisation, montage et présentation du travail médiatique de mémoire.
  • Cours-ateliers au sein de la spécialisation choisie.
  • Stages.

Stages d’insertion professionnelle

Programmés en fin de cycle, les stages visent à compléter la formation par l’expérience directe du terrain et à confronter les acquis pédagogiques aux réalités professionnelles. Riches de plus de deux ans de formation spécifique à l’entame de la période de stage, les étudiants multiplient leurs chances d’effectuer un stage optimal, susceptible de servir de tremplin à l’emploi.

De trois mois minimum, le stage se divise en un stage – le plus long – lié au domaine de spécialisation et en un stage de 4 semaines dans un média d’information générale (réalisés en Belgique ou l’étranger).

Les étudiants choisissent leur stage et doivent le faire valider par les responsables du Master. Quel que soit le statut de l’entreprise qui accueille le stagiaire, la réalisation de tâches d’information journalistique durant le stage est capitale.

Ces stages donnent lieu à un rapport écrit et à une présentation orale du rapport.