Référentiel de compétences

Le master en communication spécialisée - relations publiques est à même d’exercer son activité dans tout type d’organisation publique ou privée, marchande ou non marchande, nationale ou internationale, de petite, moyenne ou grande taille.

Il dispose d'une grande capacité d’écoute des acteurs et d’analyse des différents facteurs qui conditionnent son action de communication en amont.

Il exerce une profession à forte composante managériale et est, à ce titre, souvent amené à coordonner, voire à gérer une équipe.

La pratique du métier de responsable des relations publiques s’articule autour de la résolution de problèmes de communication et de la gestion de projets d’organisation.

L’action du master en communication appliquée spécialisée - relations publiques revêt dès lors une dimension stratégique importante, au sens où elle est intimement liée aux décisions de la direction générale sur l’avenir de l’organisation.

Il agit comme interface entre toutes les parties prenantes au devenir de l’organisation, à l’interne comme à l’externe de celle-ci. Pour ce faire, il comprend et maîtrise les langages spécifiques aux différents médias de la communication : la parole, l’écriture, l’image fixe ou animée, le son et le multimédia, souvent dans un contexte multilingue. Les technologies de l’information et de la communication constituent pour lui des outils familiers.

Le master en communication appliquée spécialisée – relations publiques veille à la légitimité de son action et permet aux publics ciblés par sa communication d’être informés, concernés, responsables et solidaires, selon les termes du code de déontologie.

Les acquis de l’apprentissage, en termes de savoirs, aptitudes et compétences, correspondent au niveau 7 du Cadre des certifications de la Communauté française (CcCF) (Décret du 9/5/2008 renforçant la cohérence de l’enseignement supérieur et œuvrant à la simplification administrative dans l’enseignement supérieur universitaire et hors universités) et du Cadre Européen des Certifications (CEC) (Journal Officiel de l’Union Européenne, 6/5/2008, C111/5-6).

 1. Questionner et actualiser son savoir et ses pratiques professionnelles en matières sociales

  • Prendre un recul critique par rapport au sens et à la pertinence de son savoir et de sa pratique
  • Veiller au caractère éthique et déontologique de sa pratique
  • Evaluer et actualiser en permanence ses connaissances et compétences
  • Articuler à ses connaissances les apports de disciplines différentes
  • Mobiliser son savoir autour de projets de recherche appliquée et de recherche action
  • Développer des connaissances nouvelles et les articuler à des pratiques sociales innovantes

 2. Ecouter le corps social et comprendre son organisation

  • Se repérer dans les rapports sociaux
  • Constituer et entretenir un réseau de relations internes et externes
  • Identifier les leaders d’opinion formels et informels
  • Capter les signaux faibles ou implicites et en décoder la complexité
  • Concevoir un questionnaire ou un guide d’entretien et en interpréter les résultats
  • Appréhender la diversité culturelle au sein de son organisation

3. Analyser de manière prospective le contexte de sa communication

  • Identifier les sources d’information
  • Structurer par priorités les résultats de la recherche d’information
  • Analyser les facteurs déterminant le marché, le secteur d’activité et l’organisation
  • Analyser les points forts et les points faibles de l’organisation par rapport à un projet donné
  • Identifier, analyser et intégrer les mécanismes du changement

4. Conseiller les organes de décision

  • Convaincre le décideur d’intégrer la communication dans la gestion stratégique de l’organisation
  • Assurer le relais de l’information de la base opérationnelle vers le décideur
  • Rédiger des documents d’aide à la décision
  • Apporter au décideur un éclairage communicationnel sur les situations de résolution de problèmes, de crises et de conflits
  • Participer à la prise de décision managériale

5. Planifier et structurer la communication

  • Elaborer des plans de communication structurés par étapes
  • Veiller à une complète cohérence entre les objectifs visés, les publics ciblés, les messages émis et les moyens mis en œuvre
  • Présenter une estimation chiffrée des ressources financières, matérielles et humaines nécessaires  à la réalisation de l’action de communication planifiée, ainsi qu’un échéancier approprié à la gestion du projet
  • Intégrer aux différentes étapes du plan de communication des indicateurs d’impact en vue de l’évaluation permanente de son développement

6. Concevoir, élaborer et optimiser les messages et les supports de communication

  • Concevoir et rédiger des documents professionnels
  • Intégrer les langages spécifiques et la composante technique des différents médias vecteurs de la communication
  • Réaliser des supports de communication adaptés aux publics cibles
  • Traduire le cahier des charges remis par le donneur d’ordre en contraintes de réalisation

7. Evaluer et rendre compte de l’impact de la communication

  • Appliquer les méthodologies d’audit de la communication interne et externe
  • Appliquer les méthodologies d’évaluation de la communication
  • Mener des entretiens individuels et animer des focus groups
  • Elaborer des questionnaires d’évaluation et en interpréter les résultats

8. Créer et maintenir l’image et la réputation de l’organisation

  • Rédiger des communiqués de presse efficaces et informatifs
  • Organiser des conférences de presse attractives et informatives
  • Commenter et présenter le bilan de son organisation, notamment sur le plan financier
  • Organiser des événements mobilisateurs pour les différentes parties prenantes
  • Mettre en place et animer une veille stratégique autour des activités de son organisation
  • S’exprimer avec aisance et clarté en public, face au micro ou à la caméra

9. Développer la dynamique collective au sein de l’équipe de communication

  • Encadrer et organiser le travail des différents membres de son équipe
  • Motiver et donner confiance aux membres de son équipe
  • Inciter les membres de son équipe au partage des connaissances et expériences, ainsi qu’à la recherche de l’innovation
  • Valoriser la contribution de chaque membre de son équipe et susciter la prise de responsabilités
  • Activer les échanges interculturels au sein de son équipe