Stage d'observation et crédits-projet

STAGE D’OBSERVATION

Au cours du Bachelier, l’étudiant doit réaliser un stage d’observation. Ce premier stage, contrairement au stage de deuxième cycle, ne demande pas encore de réelle participation de sa part. Il vise essentiellement à la découverte et à l'observation du milieu professionnel auquel se destine l'étudiant. 

Une expérience personnelle acquise en-dehors de l’IHECS ou pendant la formation, peut aussi, dans certaines conditions, être validée par les instances adéquates au titre de stage d’observation.

Objectifs pédagogiques

Le but du stage est de permettre à chaque étudiant d’approcher le terrain socio-professionnel. Outre l’expérience et les apprentissages, le stage comprend également une étape réflexive qui se traduit par la production d’un rapport écrit.

L’étudiant est invité à observer, repérer, analyser et interpréter les diverses formes et pratiques de communication du milieu où il est plongé.

Durée

Le temps de stage du 1er cycle compte au moins trois semaines programmées pendant les heures de cours de la troisième année de baccalauréat. Néanmoins, le stage peut être effectué entre les vacances de Pâques de la première année et la fin des vacances de Noël de troisième, en dehors des heures de cours.

Encadrement et évaluation

Une équipe de trois enseignants dits responsables de stage supervise le travail. Pendant ce même temps, l’étudiant est couvert par l’assurance en responsabilité civile souscrite par l’IHECS.

L’étudiant est évalué sur base d’un rapport.

Crédits-projet

Dans certaines conditions, l’étudiant (seul ou en petit groupe) peut décider de remplacer le stage d’observation classique par une initiative personnelle menée à l’IHECS ou en-dehors. C’est ce qu’on appelle le crédits-projet.

Encadré par au moins deux enseignants de l’IHECS (qui, outre le coaching seront également responsables de l’évaluation académique), il imaginera et réalisera une activité de manière totalement volontaire et quasi indépendante.

Champs et secteurs d’application

Les initiatives susceptibles de prendre la forme de « crédits-projet » peuvent être les plus diverses, dans des secteurs tels que :

  • Art, culture, médias : concert, festival, expo, pièce de théâtre, cinéclub, ateliers d’art ou d’artisanat, club média, débat, conférence, forum, blog, web-radio…
  • Accompagnement pédagogique : service-cours, monitorat, tables de conversation, parrainage, accueil aux journées portes-ouvertes, accueil des étudiants étrangers…
  • Sport : rencontres sportives, stages, compétitions, clubs de supporters…
  • Action solidaire ou humanitaire : récolte de vivres, don de sang, aide à l’enfance, commerce équitable…
  • Action citoyenne : droits de l’homme, droits des minorités, intégration, questions de genre…
  • Action écologique : développement durable, questions environnementales…
  • Spiritualité : activités religieuses, actions en église, eucharisties…
  • Etc.

Centré sur l’initiative étudiante, le crédit-projet permet à l’étudiant de devenir véritablement acteur de sa formation.

Initiative et responsabilité personnelles

Si le crédits-projet offre à l’étudiant l’occasion de faire des choix personnels dans sa formation, il lui confère également la responsabilité de jouer un rôle actif dans la construction de ses compétences et dans l’élaboration de son projet professionnel.

Le crédits-projet est considéré comme une véritable activité de formation, valorisée par des crédits académiques. Plusieurs étudiants ou équipes d’étudiants s’engagent avec succès dans ce type d’expérience originale.

Lorsque certains projets n’aboutissent pas au résultat espéré, ces tentatives offrent à l’étudiant une opportunité de mieux se connaître. Il est alors invité à analyser et à comprendre les raisons qui ont conduit à l’échec.

Les modalités pratiques du crédits-projet sont disponibles sur l’Intranet  www.icampus.ihecs.be

Stage-langues

Grâce à des accords avec certaines hautes écoles flamandes, nos étudiants de l’IHECS ont la possibilité de remplacer le stage par un séjour d’immersion linguistique d’une à trois semaines dans une haute école flamande.

Cet échange s’inscrit dans le cadre du programme Trialogue du Fonds Prince Philippe.